<

Histoire

Située en Asie du Sud-Est, la Malaisie est un pays divisé en treize états et trois territoires fédéraux. La mer de Chine méridionale sépare la Malaisie péninsulaire, constituée de onze états et de deux territoires fédéraux (Kuala Lumpur et Putrajaya) de la Malaisie orientale, située sur l'île de Bornéo, qui comprend deux états et un territoire fédéral (Labuan).

De nombreuses régions historiques de Malaisie, notamment Penang, Kuala Lumpur, Malacca et Kuching, témoignent de la riche diversité historique du pays. Du règne des civilisations antiques aux conquêtes d'empires étrangers, l'histoire de la Malaisie est aussi haute en couleur que ses monuments, ses festivités et ses cultures uniques.

Malacca, l'un des premiers sultanats malais du pays, a été colonisé par les Portugais en 1511 puis par les Hollandais en 1641. Après avoir établi des bases à Penang, Singapour, Malacca, Jesselton (Kota Kinabalu) et Kuching, les Britanniques sont parvenus à dominer la région à partir du XIXe siècle.

La domination britannique s'est effritée lorsque les Japonais ont envahi la Malaisie pendant la seconde guerre mondiale. La période de 1942 à 1945 a été marquée par la montée du nationalisme dans le pays, qui s'est poursuivie après la guerre et la fin de l'occupation japonaise. Les Britanniques ont accordé son indépendance à la nation, alors baptisée Fédération de Malaya, en 1957.

Les territoires britanniques du nord de Bornéo sont devenus indépendants en 1963 et se sont associés aux États péninsulaires et à Singapour pour former la Malaisie le 16 septembre 1963. Toutefois, des conflits entre les partis dirigeants de Malaisie et de Singapour ont entraîné la séparation de ces deux régions en 1965.